Restauration de la capacité de régénération du système nerveux central vieillissant



Publié le Mercredi 26 septembre 2012

Erlen vert

La remyélinisation est un processus régénératif spontané permettant la production de nouvelles couches de myéline dans le système nerveux central à partir de Cellules souches" class="glossy" title="cellules pouvant donner des cellules spécialisées (différenciation) et pouvant se renouveler indéfiniment. Les cellules souches pluripotentes induites sont des cellules souches fabriquées en laboratoire à partir de cellules adultes reprogrammées." >cellules souches adultes.

Cependant, la capacité de régénération décline avec l’âge, en raison de changements des signaux  environnementaux  régulant  la  remyélinisation dans les cellules précurseurs de cellules de myéline vieillissantes, réduisant ainsi leur capacité à se différencier en cellules de la myéline.

Pour cette étude, un modèle de souris avec une démyélinisation aigüe induite expérimentalement par l’injection d’une toxine dans leur moelle épinière a été soumis à une parabiose hétérochronique (autrement dit au partage du même système circulatoire).

Ainsi, il est possible de restaurer les capacités de régénération de la myéline chez la souris âgée par l’apport de signaux externes apportés par le sang d’une souris jeune. En effet, la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins est augmentée au niveau de la lésion démyélinisée, la prolifération des cellules précurseurs de cellules de myéline de la souris âgée est stimulée, le blocage de leur différenciation est levée permettant  ainsi  la  production  de cellules de la myéline matures à  un niveau identique à celui de jeunes souris.

Pour être efficace, la restauration de la remyélinisation chez les animaux âgés nécessite la présence de jeunes macrophages provenant de l’animal jeune qui possèdent une meilleure activité pour nettoyer les débris de myéline.

Les cellules précurseurs de cellules de myéline âgées gardent donc la capacité à répondre à des signaux externes et à réparer la myéline, et représentent des cibles potentielles pour le traitement de patients âgés atteints de maladies démyélinisantes comme la sclérose en plaques.

Type d’étude : Remyélinisation
Modèle expérimental : Souris jeunes et âgées
Laboratoire : Dr Robin J. Franklin, Centre MRC pour le Biologie des cellules souches et la Médecine Régénératrice, Centre de Réparation du Cerveau à Cambridge et Département de Médecine Vétérinaire, Université de Cambridge, Royaume-Uni.
Financement: ELA

Source : J.M. Ruckh, J.W. Zhao, J.L. Shadrach, P. van Wijngaarden, T.N. Rao, A.J. Wagers,  R.J. Franklin. Rejuvenation of regeneration in the aging central nervous system. Cell Stem Cell. 2012, 10(1):96-103.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique