Perturbation des fonctions mitochondriales dans l’adrénoleucodystrophie



Publié le Mercredi 2 juillet 2014

inserm_53185

L’adrénoleucodystrophie (ALD) est une maladie neurodégénérative héréditaire caractérisée par une démyélinisation du cerveau et/ou une atteinte des axones dans la moelle épinière, une insuffisance surrénalienne et une accumulation des acides gras à très longues chaînes (AGTLCs) dans le plasma et les tissus. Elle est causée par le dysfonctionnement du gène ABCD1 codant pour un transporteur d’AGTLCs dans le peroxysome, élément de la cellule dont le rôle est de dégrader ces acides gras. Ainsi l’absence de ce transporteur chez la souris conduit à une dégénérescence tardive des axones, ces prolongements des neurones, et des troubles locomoteurs semblables à ceux observés dans l’adrénomyéloneuropathie chez l’homme. L’excès d’AGTLCs, et notamment le C26:0, induit un dommage oxydatif conduisant à la dégénérescence axonale.

Dans cette étude, l’effet nocif de l’acide gras C26:0 sur la fonction mitochondriale de cellules de peau de patients et la moelle épinière de souris malades est évalué.
Chez les cellules de patients, l’excès de cet acide gras oxyde l’ADN de la mitochondrie, le générateur d’énergie d’une cellule, et induit la production de radicaux libres. Une oxydation marquée de la moelle épinière est également observée à un stade présymptomatique chez la souris malade.

Cette étude met en exergue le rôle critique de la perturbation des fonctions mitochondriales dans la cascade neurodégénérative se produisant dans l’ALD et conduisant à la dégénérescence des axones. Elle ouvre la voie vers de nouveaux traitements antioxydants ciblant les mitochondries.

Maladie : Adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD)
Modèle expérimental : Cellules de peau issues de patients ; souris malade portant le gène ABCD1 muté
Type d’étude : Physiopathologie
Laboratoire : Dr Aurora Pujol, Laboratoire des maladies neurométaboliques, IDIBELL, Hospitalet de Llobregat, Barcelone, Espagne
Financement : ELA

Source : J. López-Erauskin, J. Galino, M. Ruiz, J.M. Cuezva, I. Fabregat, D. Cacabelos, J. Boada, J. Martínez, I. Ferrer, R. Pamplona, F. Villarroya, M. Portero-Otín, S. Fourcade, A. Pujol. Impaired mitochondrial oxidative phosphorylation in the peroxisomal disease X-linked adrenoleukodystrophy. Hum. Mol. Genet. 2013, 22(16):3296-305.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique

p-cnrsfilaire_quadri