L’ester phényléthylique de l’acide caféique induit l’expression du gène ABCD2 et inhibe la réponse pro-inflammatoire



Publié le Mercredi 19 mars 2014

inserm_48870

L’adrénoleucodystrophie (ALD) est une maladie génétique du peroxysome causée par une mutation du gène ABCD1. L’absence de protéine correspondante entraîne une accumulation caractéristique en acides gras à très longues chaines (AGTLCs). La surexpression du gène ABCD2, homologue du gène ABCD1, permet de compenser l’absence d’ABCD1 et donc de corriger le dérèglement en AGTLCs.

L’effet de l’ester phényléthilique de l’acide caféique, CAPE, connu pour ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, et traversant la barrière hématoencéphalique, est évalué au travers de cette étude.
L’exposition au CAPE de cellules de peau prélevées chez des patients ALD et donc déficientes en gène ABCD1 induit l’expression du gène ABCD2 et normalise l’accumulation des AGTLCs. Le traitement par CAPE permet également de réduire l’expression de l’enzyme ELOVL1, responsable de la synthèse de certains AGTLCs. Les mêmes résultats sont rapportés sur des cellules de la myéline de rat, les oligodendrocytes.
Par ailleurs, un traitement par CAPE diminue également l’activité inflammatoire d’astrocytes de souris déficients en gènes ABCD1 et ABCD2, ces cellules du système nerveux central de forme étoilée assurant le soutien de la structure du système nerveux.

L’ensemble de ces observations indiquent qu’un traitement par ester phényléthilique de l’acide caféique corrige à la fois les problèmes métaboliques et inflammatoires liés à la maladie. Ce composé pourrait être un bon candidat à tester au cours d’un essai clinique chez les patients ALD.

Maladie : Adrénoleucodystrophie
Modèle expérimental : Cellules de peau issues de patients
Type d’étude : Approche thérapeutique
Laboratoire : Dr Inderjit Singh, Département de Pédiatrie, Institut de Recherche pour Enfants Darby, Université de Médecine de Caroline du Sud, Charleston (SC), Etats-Unis

Source : Singh J, Khan M, Singh I. Caffeic acid phenethyl ester induces adrenoleukodystrophy (Abcd2) gene in human X-ALD fibroblasts and inhibits the proinflammatory response in Abcd1/2 silenced mouse primary astrocytes. Biochim Biophys Acta. 2013, 1831(4):747-58.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique

p-cnrsfilaire_quadri