La thérapie génique prolonge la vie des souris avec une maladie de Krabbe



Publié le Mercredi 18 septembre 2013

inserm_55624

La maladie de Krabbe est une maladie neurodégénérative due à un déficit en enzyme lysosomale : la galactocérébrosidase (GALC) qui intervient dans le métabolisme d’un lipide majeur de la myéline.

Son déficit entraîne une accumulation de certains galactolipides, dont la psychosine qui est toxique pour les cellules productrices de myéline.

Actuellement seule la greffe de cellules souches de moelle osseuse semble pouvoir ralentir la progression de la maladie lorsqu’elle est effectuée chez des patients asymptomatiques.

Dans cette étude, un vecteur-médicament de type AAVrh10 contenant le gène GALC normal est testé chez la souris twitcher. La combinaison d’injections intracérébroventriculaire, intracérebelleuse et intraveineuse du vecteur-médicament chez ces souris nouveau-nées conduit à une augmentation élevée de l’activité GALC dans le cerveau et le cervelet, et modérée à élevée dans la moelle épinière, le nerf sciatique et certains organes périphériques.

Les souris traitées avec succès ont maintenu leur poids et prolongé leur vie de huit mois. Leur activité physique était comparable à celle de souris saines pendant presque toute leur vie. Elles montraient des capacités normales à s’accoupler, à accoucher et à élever des nouveau-nés.

Cette approche thérapeutique utilisée seule, ou combinée à d’autres options thérapeutiques, pourrait être applicable à l’homme.

Maladie : Maladie de Krabbe
Modèle expérimental : Souris twitcher nouveau-nées, modèle de la maladie de Krabbe
Type d’étude : Approche thérapeutique
Laboratoire : Pr David Wenger, Département de Neurologie, Jefferson Medical College, Université Thomas Jefferson, Philadelphie, Pennsylvanie, USA

Source : M.A. Rafi, H.Z. Rao, P. Luzi, M.T. Curtis, D.A. Wenger. Extended normal life after AAVrh10-mediated gene therapy in the mouse model of Krabbe disease. Molecular Therapy 2012, 20(11):2031-42.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique

p-cnrsfilaire_quadri