Effet de l’inhibition de la cathepsine D sur des globules blancs de patients atteints du syndrome Aicardi-Goutières



Publié le Mercredi 23 octobre 2013

Auteur: Patrice Latron; ©INSERM-Patrice Latron

Le syndrome Aicardi-Goutières est une leucodystrophie sévère caractérisée par une concentration élevée en interféron alpha dans le liquide céphalorachidien. Les mécanismes moléculaires liant l’interféron alpha aux lésions cérébrales ont été récemment identifiés : la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins est inhibée et les globules blancs neurotoxiques sont activés, ce qui entraîne une inhibition de la croissance des cellules neurales, un développement insuffisant des vaisseaux sanguins, une démyélinisation et une leucodystrophie sévère.

La cathepsine D, une enzyme lysosomale cassant les petites protéines et jouant un rôle dans l’activation de l’inflammation, a été identifiée comme le médiateur principal de la neurotoxicité due aux globules blancs de patients. Sa concentration est élevée dans les globules blancs du liquide céphalorachidien chez les malades. Dans la substance blanche du système nerveux central, la démyélinisation résulte de l’excès de cathepsine.

La présente étude a pour objectif de tester l’effet d’une inhibition de la production de cathepsine D sur la neurotoxicité des globules blancs isolés à partir du sang de malades avec un syndrome Aicardi-Goutières. Grâce à la technologie d’interférence, l’expression de cathepsine a pu être diminuée pratiquement par 3 (2,6 fois) dans les globules blancs de malades exposés à de l’interphéron alpha. Les globules blancs montrent, quant à eux, un pouvoir neurotoxique réduit.

Ces résultats suggèrent la possibilité de traiter des globules blancs de malades ex vivo et de les réintroduire ensuite chez les patients afin d’atténuer la progression de la maladie.

Maladie : Syndrome Aicardi-Goutières
Modèle expérimental : Globules blancs de patients
Type d’étude : Approche thérapeutique
Laboratoire : Dr Izzotti, Département des Sciences de la Santé, Université de Gênes, Italie

Source : A. Pulliero, B. Marengo, M. Longobardi, E. Fazzi, S. Orcesi, I. Olivieri, C. Cereda, C. Domenicotti, U. Balottin, A. Izzotti. Inhibition of the de-myelinating properties of Aicardi-Goutières syndrome lymphocytes by cathepsin D silencing. Biochem Biophys Res Commun. 2013, 430(3):957-62.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique

p-cnrsfilaire_quadri