Correction des cellules de la myéline du cerveau par thérapie génique intracérébrale chez des souris atteintes de leucodystrophie métachromatique



Publié le Mercredi 27 février 2013

Centrifugeuses

La leucodystrophie métachromatique est une maladie de surcharge lysosomale due à un déficit en enzyme arylsulfatase (ARSA). Elle se caractérise par une accumulation de sulfatides dans les cellules gliales et les neurones et résulte en une dégénérescence de la myéline dans le système nerveux central et périphérique.

La forme infantile tardive représente la forme la plus courante de la maladie pour laquelle aucune thérapie n’est disponible actuellement. Elle apparaît chez des enfants âgés entre 12 et 24 mois et s’accompagne d’une neurodégénérescence rapide conduisant à un état végétatif ou à une mort précoce.

Afin de stopper ou inverser potentiellement la progression de la maladie, l’enzyme ARSA doit être rapidement délivrée aux cellules de la myéline cérébrales des patients avec une forme infantile tardive.

Dans une étude précédente, la thérapie génique cérébrale avec le vecteur-médicament AAV5-PGK-ARSA a permis d’atténuer la plupart des manifestations à long terme de la maladie chez la souris malade.

Cette nouvelle étude évalue les effets à court terme du vecteur-médicament AAVrh.10cuARSA chez des souris MLD âgées de 8 mois et montrant une accumulation importante de sulfatides et une pathologie cérébrale. En l’espace de 2 mois, et contrairement aux résultats avec l’ancien vecteur-médicament, une simple injection du vecteur AAVrh.10cuARSA dans le cerveau a corrigé l’accumulation de sulfatides et la pathologie cérébrale au niveau de la région du cerveau injectée.

L’efficacité du vecteur-médicament AAVrh.10cuARSA est liée à un transfert d’ADN plus important dans les cellules de la myéline et des neurones, à un transport du vecteur-médicament et de l’enzyme ARSA via les axones qui permet de diffuser l’enzyme loin du site d’injection, mais aussi à une expression plus importante d’enzyme ARSA.

Ces résultats très prometteurs valident le vecteur-médicament AAVrh.10cuARSA pour une utilisation en thérapie génique intracérébrale dans le but de traiter les formes précoces rapidement progressives de MLD.

Maladie : leucodystrophie  métachromatique (MLD).
Modèle expérimental : souris MLD, modèle animal de la maladie.
Type d’étude : approche thérapeutique.
Laboratoire : Dr Caroline Sevin, Inserm U-745, Université Paris-Descartes, Paris, France.
Financement : ELA

Source : F. Piguet, D. Sondhi, M. Piraud, F. Fouquet, N.R. Hackett, O. Ahouansou, M.T. Vanier, I. Bieche, P. Aubourg, R.G. Crystal, N. Cartier, C. Sevin. Correction of brain oligodendrocytes by AAVrh.10 intracerebral gene therapy in metachromatic leukodystrophy mice. Hum Gene Ther. 2012, 23(8):903-14.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique