Augmentation des métalloprotéinases dans le liquide céphalorachidien de patients avec une adrénoleucodystrophie cérébrale



Publié le Jeudi 10 octobre 2013

Centrifugeuses

L’ALD cérébrale, la forme la plus sévère de l’adrénoleucodystrophie, est due à une mutation du gène ABCD1. Elle se caractérise par une neuroinflammation, une démyélinisation du système nerveux central et perturbe le métabolisme des acides gras à très longue chaîne ainsi que la barrière hématoencéphalique.

La perturbation de la barrière hématoencéphalique pourrait être le résultat de la modification de la matrice extracellulaire (la charpente de soutien des cellules) par les métalloprotéinases matricielles (ou MMPs). Pour vérifier cette hypothèse, la concentration des MMPs a été mesurée dans le plasma et le liquide céphalorachidien des patients, puis a été comparée à une population témoin.

Pour la première fois, une quantité élevée de MMPs (MMP2, 9 et 10), d’inhibiteur tissulaire de métalloprotéinases (TIMP1) et de protéines totales a été mise en évidence dans le liquide céphalorachidien de garçons malades. Les taux de MMP10, de TIMP1 et de protéines totales sont directement corrélés à la sévérité neuroradiologique de la maladie avant la greffe de moelle osseuse. TIMP1 et les protéines totales sont, quant à eux, corrélés à la dysfonction neurologique avant la greffe. L’élévation de MMP10 et de protéines totales du liquide céphalorachidien est, elle, corrélée à la dysfonction neurologique mesurée un an après la  greffe.

En conclusion, les MMPs sont élevées dans le liquide céphalorachidien des malades et pourraient contribuer à l’altération de la barrière hématoencéphalique. Les concentrations en MMPs sont directement corrélées à la sévérité neurologique clinique et radiologique du malade. Les protéines totales du liquide céphalorachidien semblent être un excellent marqueur de gravité avant et après une greffe de moelle osseuse.

Maladie : Forme cérébrale de l’adrénoleucodystrophie (ALD)
Sujets : Vingt patients atteints d’ALD cérébrale ; dix-neuf personnes d’un groupe témoin
Type d’étude : Physiopathologie
Laboratoire : Dr Troy C. Lund, Service de transplantation sanguine et de moelle osseuse, Université du Minnesota, Minneapolis (MN), USA.

Source : K.A. Thibert, G.V. Raymond, D.R. Nascene, W.P. Miller, J. Tolar, P.J. Orchard, T.C. Lund. Cerebrospinal fluid matrix metalloproteinases are elevated in cerebral adrenoleukodystrophy and correlate with MRI severity and neurologic dysfunction. PLoS One 2012, 7(11):e50430.

Veille scientifique assurée en partenariat avec l’INIST-CNRS, Institut de l’Information Scientifique et Technique

p-cnrsfilaire_quadri