Michaël Grégorio, succès après succès, reste attaché depuis son adolescence à ELA



Publié le Jeudi 1 mars 2012

Racontez-moi votre rencontre avec ELA ?

Ça peut paraître surprenant mais mon 1er contact avec ELA date d’il y a très longtemps, j’étais au collège Louise Michel à Etain dans la Meuse et j’ai enfilé mes baskets pour ELA ! Depuis, je crois que finalement j’ai toujours suivi, de loin bien sûr quand même, l’association en tant que spectateur, notamment dès qu’il y avait un prime-time à la TV… Le hasard a fait que Christian Jeanpierre m’a proposé de venir chanter sur scène à L’Olympia dans le cadre de son concert « Rockaway » au profit d’ELA. Forcément, j’ai tout de suite dit « oui » ! J’y ai chanté « Yesterday » avec les voix de Paul McCartney et Ray Charles… Puis j’ai rencontré Guy Alba et Jean-Claude Satta au Bataclan pour mon spectacle. J’ai beaucoup discuté, appris sur la maladie et j’ai eu envie de m’impliquer vraiment. Depuis je rencontre régulièrement des familles, je les invite sur mon spectacle, on discute, c’est un moment d’échange que j’apprécie vraiment. Et puis bien sûr, j’essaye d’être présent sur les rendez-vous d’ELA. J’étais par exemple à Disney ou au Prix Ambassadeur l’an dernier…

 

Depuis 5 ans vous enchaînez les succès, forcément très sollicité du coup (c’est souvent le revers de la médaille !) pourquoi avoir choisi ELA ?

C’est vrai que le fait d’avoir fait « Mets tes baskets et bats la maladie » quand j’étais tout jeune a du jouer, ça donnait du sens, c’était une suite logique !… Et puis ensuite il y a eu cette rencontre avec l’association. On est obligé d’être touché, c’est impossible de rester insensible… C’est toujours difficile de faire des choix, de dire « non ». Mais je crois que c’est une suite de rencontres humaines importantes, avec les membres d’ELA (Guy, Jean-Claude, Cindy), avec les familles… C’est important de savoir que l’association est saine, bien encadrée… Ça rassure… Et puis ce qui compte aussi c’est que ce n’est pas ponctuel. Je me sens lié à la vie d’ELA tout au long de l’année. On me tient informé, il y a des moments de rencontres et d’échanges tout au long de l’année, il y a un vrai suivi. C’est important aussi…

 

Avez-vous un souvenir particulier de votre histoire avec ELA sur ces 2 dernières années ?

J’ai rencontré beaucoup de monde notamment à Disney, les autres parrains, les familles, les membres de l’association… Mais dès le départ, au-delà de ma présence sur ces événements ELA, il m’a semblé naturel d’inviter les familles sur mes spectacles. On peut créer un contact plus intime, vraiment discuter, échanger… c’est vraiment un moment riche. La 1ère famille que j’ai rencontrée est celle de Tristan. Depuis, j’en ai rencontré beaucoup d’autres et c’est chaque fois un moment très fort…

 

Justement, on sait combien ELA doit à ses parrains mobilisés comme vous l’êtes… Mais de votre côté, qu’est ce que cet engagement vous apporte finalement ?

C’est juste une vraie leçon de vie. Pour moi ce n’est pas grand-chose, c’est même un minimum que de donner ce temps là… J’ai l’impression de leur apporter une petite parenthèse dans leur quotidien et égoïstement ça m’apporte également beaucoup. C’est une richesse, un échange fort… j’ai toujours l’impression  de beaucoup recevoir de la part des familles. Je suis admiratif de leur courage, de la force qu’ils ont…

 

Parlez-nous un peu de votre actualité…

J’ai terminé ma tournée en décembre dernier à l’Olympia… et je suis actuellement en tournée de rodage de mon nouveau spectacle qui s’appelle « Michaël Gregorio en concert(s) »… je ferai à nouveau le Bataclan d’octobre 2012 à janvier 2013 et puis ensuite ce sera reparti pour une nouvelle tournée…

 

Un dernier petit mot juste aux familles d’ELA. Avez-vous un message particulier à leur faire passer ?

Je voudrais leur rappeler qu’ils sont les bienvenus sur mon spectacle. J’aime la sincérité des échanges que nous arrivons à avoir lors de ces rencontres. J’ai aussi envie de leur dire « merci ». Tout simplement. Parce que les leçons de vie qu’ils m’ont d’ores et déjà apportées sont précieuses. Alors rendez-vous très vite sur un des spectacles !