Bilan de la campagne 2015-2016

Encore une année de forte mobilisation pour ELA ! Ce sont plus de 400 000 élèves, de toute la France, qui ont porté haut les couleurs de l’association. Le nombre d’établissements scolaires participant à la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie » est en constante augmentation depuis la création de la campagne en 1994.

 

Soutenue par le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, pour son esprit citoyen et solidaire, la campagne est encore une fois un vrai succès. Le 12 octobre 2015, écoles, collèges, lycées, universités, etc. ont participé au lancement de la campagne avec la Dictée d’ELA, lue dans les salles de classe par 400 personnalités comme le chanteur Mickael Grégorio, les comédiens Frédéric Bouraly, Gil Alma et Cécilia Hornus, la championne d’athlétisme Muriel Hurtis ou Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Pendant la Semaine nationale de mobilisation, qui s’est déroulée du 12 au 17 octobre, ce ne sont pas moins de 236 000 élèves du primaire au supérieur qui ont ainsi été sensibilisés aux leucodystrophies.

Ils ont ensuite poursuivi leurs efforts, lors du fameux cross d’ELA. Lors de la semaine nationale « Mets tes baskets », 633 établissements ont participé à la course, en même temps dans toute la France. Au total, 311 000 élèves ont relevé le défi et 1 099 établissements se sont mobilisés à travers différentes activités sportives, durant toute l’année.

Enfin, un élève de chaque établissement scolaire a, par la suite, été désigné pour représenter son établissement lors du Prix Ambassadeur le 1er juin 2016. Cette cérémonie, qui clôture de manière festive la campagne, fut l’occasion de récompenser l’implication de l’ensemble des élèves participants, en présence de parrains et de familles de l’association et près de 200 ambassadeurs.

Nombre d’établissements participants par académie en 2015 / 2016

 

Alors que la maladie est malheureusement toujours la plus forte, l’engagement des élèves est porteur d’espoir. Les pas de courses symboliques effectués pour ceux qui ne peuvent plus courir sont la traduction physique du message de solidarité véhiculé par l’association ELA.

Depuis la création de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie » en 1994, plus de 4,3 millions d’élèves ont participé à ce combat contre les leucodystrophies. Ces efforts soutenus depuis 23 ans ont permis de collecter 28 millions d’euros soit plus de la moitié des sommes consacrées par ELA à la recherche médicale et à l’accompagnement des familles.

La mobilisation des établissements scolaires est donc primordiale pour soutenir le travail des chercheurs.

Nous remercions chaleureusement les élèves, les professeurs et chefs d’établissements ainsi que toutes les personnes de l’Education nationale qui se sont impliqués dans l’organisation de la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie ». Un grand merci également à nos partenaires, aux parrains, et aux familles qui s’engagent pour la cause d’ELA.

 

Alors que la 23e édition de « Mets tes baskets et bats la maladie » se prépare, retrouvez ci-dessous le bilan de la Dictée d’ELA, des opérations « Mets tes baskets… » et du Prix Ambassadeur.

UN EXERCICE SYMBOLIQUE POUR ÉVEILLER A LA SOLIDARITÉ ET A LA TOLÉRANCE

Pour les douze ans de la dictée d’ELA, Amélie Nothomb, Prix de Flore (2007), nous a fait l’honneur de nous écrire un texte inédit intitulé "Un mot pour courir".
Ce texte a été dicté à 236 000 élèves à travers toute la France.

 La lecture du texte a eu lieu le 12 octobre dans plus de 2161 établissements.

Lors de cette dictée, de nombreux parrains d’ELA se sont essayés au métier de professeur d'un jour. Parmi eux, des sportifs (Muriel Hurtis, Florent Pietrus, Matthieu Bataille, Eloyse Lesueur...) des chanteurs (Merwam Rim, Mickaël Grégorio, Amine, Grégoire…), des comédiens (Gil Alma, Claudia Tagbo, Valérie Vogt, Marie-Hélène Lentini, Frédéric Bouraly, Cécilia Hornus…), des animateurs et des journalistes TV (Denis Brogniart, Catherine Laborde, Sandrine Quétier…). Au total, plus de 400 personnalités se sont rendues dans des établissements scolaires pour transmettre le message d’ELA.

 

Crédit photo : Visual Presse

COURIR POUR CEUX QUI NE LE PEUVENT PLUS

Mettre ses baskets et s’élancer sur la piste pour les enfants malades, voilà le défi que plus de
311 000 élèves ont relevé cette année. 1 099 établissements étaient inscrits pour la campagne 2015/2016, un nombre en constante augmentation depuis la création de « Mets tes baskets et bats la maladie » en 1994.

La semaine nationale «Mets tes baskets », du 12 au 17 octobre 2015, a été un vrai succès puisque 633 établissements se sont mobilisés en même temps dans toute la France.

Cette campagne est un excellent moyen de sortir les leucodystrophies de l’anonymat mais également de sensibiliser les jeunes au handicap. Ils prennent conscience, en courant pour ceux qui ne le peuvent plus, de la chance qu’ils ont de pouvoir se déplacer librement.

 

Crédit photo : Michel Viala

RÉCOMPENSER L’IMPLICATION DES ÉLÈVES

Chaque établissement ayant participé à la campagne « Mets tes baskets et bats la maladie » désigne un élève pour le représenter à la cérémonie. Afin que chaque ambassadeur soit récompensé, ELA fait parvenir le prix aux élèves n’ayant pu se déplacer à la cérémonie.

La cérémonie du Prix Ambassadeur est l’occasion depuis 2005 de récompenser les élèves qui se sont le plus mobilisés pour ELA durant l’année scolaire. L’événement, très attendu des élèves et des enseignants, s’est déroulé le 1er juin 2016 à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris. Présentée par Sandrine Quétier, animatrice TV et marraine d’ELA, la cérémonie a été un grand succès. Guy Alba, Président d’ELA International, était accompagné de plus d'une trentaine de fidèles parrains de l’association. Ils ont tenu à remercier ensemble les élèves de leur engagement auprès d'ELA.

Parrains, professeurs et ambassadeurs ont reçu avec émotion le témoignage de familles touchées par une leucodystrophie qui a rappelé les difficultés quotidiennes liées à la maladie mais également l’espoir que représentent la recherche médicale et les thérapies géniques.

 

Crédit photo : Nathalie Savale