« Mets tes baskets… dans ton club ! », un projet initié localement par Christine Doublé, secrétaire générale d’ELA et basketteuse de cœur



Publié le Jeudi 25 avril 2013

Secrétaire générale d’ELA et membre très impliqué du club omnisports OC Gif de la ville de Gif-sur-Yvette (91), Christine Doublé a relevé un joli challenge : les 23 et 24 mars derniers, elle a organisé une journée de championnat de basket-ball solidaire en faveur de l’association. Ultra motivés, les basketteurs giffois n’ont pas ménagé leurs efforts face aux équipes adverses pour marquer le plus de paniers possibles. Le but ? Récolter un maximum de dons. Rencontre avec une femme engagée et une basketteuse dans l’âme.

 

Quel est le concept de cette opération de basket qui s’est tenue à Gif-sur-Yvette (91) ?

L’idée générale était de faire une sorte de « Mets tes baskets et bats la maladie » mais à l’échelle d’un club de sport. En discutant avec Yves Mouchel, le président du club de basket dans lequel je suis moi-même impliquée, il a immédiatement accepté de dédier tous les matchs de la journée de championnat de ses équipes de basket au profit d’ELA le temps d’un week-end. L’occasion de jouer au basket en pensant à ceux qui ne peuvent plus faire de sport à cause de la maladie. Mais aussi de promouvoir un esprit de solidarité au sein des équipes pour marquer un maximum de paniers et, donc, de récolter un maximum de dons. L’objectif ? Démontrer que joueurs, dirigeants et spectateurs peuvent se mobiliser et faire preuve d’une belle générosité.

 

Pourquoi un tel engagement en faveur d’ELA ?

Avant d’être membre du bureau du club de basket et secrétaire générale d’ELA, je suis surtout la maman de trois enfants dont Amandine, la première, née en juillet 1992. Elle a été diagnostiquée maladie d’Alexander, une forme particulière de leucodystrophie, en août 1993 et est décédée en novembre 1996. Mon implication au sein d’ELA a commencé dès l’annonce de sa maladie avec un pronostic vital engagé. Il n’était pas envisageable pour moi de rester isolée sans rien tenter. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé d’agir pour ne pas subir. Certes, depuis vingt ans, nous avons acquis une meilleure connaissance des leucodystrophies, mais cela n’est pas suffisant. Il faut que les chercheurs trouvent ! Et les familles d’ELA sont là pour le leur rappeler.

 

Concrètement, comment s’est déroulé l’événement sportif les 23 et 24 mars derniers ?

J’ai d’abord invité les dirigeants et les entraîneurs du club OC Gif à sensibiliser leurs équipes de basket au moyen d’un DVD de présentation d’ELA qui nécessite seulement 15 minutes d’attention pour comprendre l’utilité se mobiliser. Très vite, ils ont eu l’idée de relever un défi durant tout le week-end : chaque panier marqué devait être transformé en euros. Pour diffuser plus largement l’esprit festif et solidaire de l’événement, nous avons distribué des carnets de parrainage aux plus jeunes joueurs afin qu’ils informent leur entourage et qu’ils récoltent des dons pour l’association (déductibles d’impôts à partir de 10 €). Le jour J, tous les membres du club omnisports, reconnaissables entre mille grâce à leur t-shirt arborant les couleurs de l’association, se sont relayés pour informer les équipes adverses sur les missions d’ELA et les inciter à acheter des produits dérivés (porte-clés, peluches, bracelets, t-shirts…) dont les ventes ont été entièrement reversées à l’association.

 

Comment vous est venue l’idée de cette opération ?

Le basket est mon sport de prédilection depuis mon enfance. Alors, naturellement, pouvoir l’associer à la cause d’ELA et susciter un élan de solidarité me touche particulièrement. D’autant que ma fille Chloé, 10 ans, y joue depuis quatre ans. C’est un fabuleux moyen de sortir de l’ombre les leucodystrophies et de raconter le combat des familles, mais aussi de relayer les missions d’ELA (générer des dons destinés à la recherche scientifique et au soutien des familles…) Je pars du principe qu’en parler, c’est déjà aider !

 

Comment ELA vous a-t-elle accompagnée dans votre projet ?

Avant toute chose, l’association m’a apportée 19 ans d’expérience avec « Mets tes baskets et bats la maladie » ! C’est cette expertise-là qui fait que l’équipe d’ELA connaît parfaitement les besoins liés à une telle opération. Par exemple, c’est elle qui m’a fourni tous les supports nécessaires (DVD de sensibilisation, banderoles, affiches, carnets de parrainage, produits dérivés…) pour relayer l’information et récolter des dons.

 

Que retenez-vous de cette expérience ?

Un excellent moment de solidarité grâce à l’engagement de tout un club qui a souhaité apporter sa contribution pour venir en aide aux familles d’ELA. Mais aussi beaucoup d’émotion lorsque l’équipe première des seniors filles s’est rassemblée avant leur match autour de Benjamin, atteint de leucodystrophie, et se sont écriées : « Ensemble ! » Son grand frère a même eu le plaisir de lancer le ballon pour le coup d’envoi. Un grand bonheur également lorsque l’un des entraîneurs, particulièrement actif pendant les séances de sensibilisation, m’a remis un chèque de 5 492,91 € pour ELA. L’événement a suscité de l’intérêt. D’autres personnes ont l’envie de s’associer à ELA pour de nouvelles manifestations. Par exemple, un club de basket adverse envisage de se mobiliser l’année prochaine. Et des dirigeants du club de foot de l’OC Gif, venus soutenir les basketteurs, souhaitent également mettre ELA à l’honneur lors de leur tournoi de fin d’année. De beaux projets en perspective !