Pierre Hamon, Président de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Saint-Malo, organise un périple à vélo de 760 km au profit d’ELA



Publié le Vendredi 16 mai 2014

groupe devant grande échelle-web

Du 19 au 23 mai, des sapeurs-pompiers de Namur (Belgique) et de Saint-Malo, vont relier les deux villes à vélo, soit plus de 760 km en seulement quatre étapes. Pierre Hamon, pompier professionnel depuis plus de 29 ans et Président de l’Amicale des sapeurs-pompiers de Saint-Malo, est l’un des organisateurs de ce challenge du cœur.

 

          Pourquoi des sapeurs-pompiers français et belges ont décidé de s’associer pour faire un périple à vélo ?

Les casernes de Saint-Malo et de Namur sont jumelées depuis 1995. Pour la petite histoire, ce jumelage est l’œuvre d’un pompier volontaire de Saint-Malo, originaire de Namur, qui a souhaité rapprocher les deux centres de secours. Depuis, chaque année, on se retrouve pour célébrer ensemble la Sainte Barbe (fête pour les pompiers). C’est donc une vraie amitié franco-belge qui s’est créée. Un an après le jumelage, les pompiers ont organisé un périple à vélo pour célébrer cette union. Ils partaient de Saint-Malo et arrivaient à Namur. Cette année, nous avons décidé de faire l’inverse.

camion-web

          Pourquoi avoir choisi de soutenir l’association ELA et comment comptez-vous collecter des dons ?
Nous ne voulions pas faire ce périple juste pour nous. Nous avons décidé de soutenir une association. Notre choix s’est porté sur ELA, car cela nous touchait de venir en aide aux enfants, et quoi de mieux que de lutter contre la maladie grâce à la pratique du sport. Pour collecter des dons, nous avons eu l’idée de vendre des bracelets ELA à 1€ pendant des « Journées ELA » avant le départ. L’occasion d’exposer des banderoles et des dépliants sur l’association devant nos camions de pompier pour attirer l’attention. Les gens étaient très réceptifs ! Certains jours, nous avons réussi à vendre plus de huit-cents bracelets ! Sur le parcours, chaque cycliste aura également pour objectif de vendre dix à vingt bracelets à la fin de chaque étape. Au final, on espère collecter 10 000 € pour ELA.

          Comment va se dérouler concrètement le périple ?

Le départ de la course sera donné à Namur le lundi 19 mai à 8 heures. Quarante-quatre personnes vont pédaler sur 760 km pour rejoindre Saint-Malo en cinq jours, épaulés par dix accompagnateurs. Mais en aucun cas il ne s’agit d’une course. Les pompiers vont pédaler ensemble et au même rythme. Le responsable de la course a quand même fixé des objectifs au peloton : il prévoit de faire les deux tiers du parcours la matinée et le reste l’après-midi. Chaque jour, ils devront donc parcourir autour de 150 km pour rejoindre les villes-étapes. Pour pouvoir avancer à cette allure, les pompiers se sont entraînés sans relâche tous les jours depuis quatre mois. Certains ont déjà plus de 2 000 km dans les jambes. Pour d’autres, ce périple est un véritable défi puisqu’ils n’étaient pas de grands cyclistes avant le projet. De mon côté, je reste à Saint-Malo pour préparer l’arrivée, mais un accompagnateur est chargé de poster chaque soir sur Facebook des images des moments forts de la journée. Nous pourrons donc suivre leur aventure presque en direct.

          Y’a-t-il des animations pour les arrivées aux villes-étapes et à Saint-Malo ?

A Charleville-Mézières, à Compiègne, à Evreux, à Flers et à Saint-Malo, les coureurs finiront leur étape au magasin Cora de chacune des villes-étapes, car l’enseigne nous soutient pour ce périple en nous offrant les déjeuners. Pour les remercier, nous organisons toutes nos remises de prix sur leur parking où les directeurs de magasin et les responsables des sapeurs-pompiers se verront remettre, chaque jour, une médaille et une aquarelle du périple. Nous avons également acheté des peluches pour les familles ELA qui pourraient être présentes sur les lignes d’arrivée. Le dernier jour, le vendredi, un dîner sera organisé par le Cora de Saint-Malo. Ensuite, les festivités continueront entre les pompiers belges et namuriens avec un barbecue le samedi midi et une soirée dansante. Les pompiers sont très impatients de vivre cette aventure.

Suivez la course sur la page Facebook « Namur Saint-Malo »